Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tablemots

Tablemots

Tableaux de mots, mots en tableaux, c'est le blog de Sogsine... D'abord de l'écriture en forme de nouvelles ou de poèmes. Et puis, en pointillés, quelques échos d'une petite ville de province ... ou parfois d'ailleurs et que je signe de mon nom, Gérard Silighini... Gérard et Sogsine, deux facettes d'une même personne


Le drakkar du Président Lefrand

Publié par Gérard Silighini sur 13 Janvier 2018, 15:00pm

Catégories : #, blog, #Blog... Petite chronique ébroïcienne

Emporté par une vague de lyrisme, ou peut-être simplement obnubilé par son port de la place Sepmanville, monsieur Lefrand s’est soudain quasi revêtu des fourrures d’un Jarl viking en s’écriant, parlant de l’agglomération qu’il gouverne : « Celle qui jadis ressemblait à une barge en panne est devenue un drakkar conquérant ».

En tout cas, c’est ce que j’ai lu dans « La Dépêche »de cette semaine.

Le fameux drakkar pour ma part, je trouverais plutôt qu’il l’a ensablé en tournant le dos à la Seine, lorsqu’il s’est agi d’étendre son territoire. Et du Jarl je ne lui reconnais guère qu’un esprit de clan, souvent bien étriqué d'ailleurs. Le fier Viking paraît finalement s’être sédentarisé, et, de conquêtes, on ne lui connaît que celle de la fête de la pomme dont il est allé quérir quelques parfums sous le donjon de Conches.

Sa route zigzague sur la grande mer de la politique locale. P’têt ben qu’il faut décorer le centre- ville et lui donner des vitrines en trompe l’œil, mais p’têt ben aussi qu’il faut renforcer la zone commerciale de Carrefour. P’têt ben qu’il faut donner de la vie aux quartiers, mais p’têt ben aussi qu’il faut supprimer leur collège et envoyer ailleurs leur jeunesse…

P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non…

Les Vikings avaient de fiers bateaux que l’on a, sur le tard, baptisés « drakkars ». Mais ce qui les a conduits bien avant Christophe Colomb jusqu’en Amérique,  c’est surtout leur sens de la navigation, ce qui fait que l'on sait où l’on est et où l’on va. Et ça, pour réussir à le savoir avec le capitaine Lefrand, c’est plutôt galère !  A force de foncer dans le noir sur son drakkar, il risque bien de finir par devoir quitter la peau d’ours du Jarl viking pour endosser l’uniforme de commandant du Titanic

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents