Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tablemots

Tablemots

Tableaux de mots, mots en tableaux, c'est le blog de Sogsine... D'abord de l'écriture en forme de nouvelles ou de poèmes. Et puis, en pointillés, quelques échos d'une petite ville de province ... ou parfois d'ailleurs et que je signe de mon nom, Gérard Silighini... Gérard et Sogsine, deux facettes d'une même personne


Le DOB et le PPI

Publié par Gérard Silighini sur 21 Novembre 2017, 23:05pm

Catégories : #Brèves de conseil municipal, #, blog

 

DOB, cela signifie  Débat d'Orientations Budgétaires.

La volonté du législateur, lorsqu'il a imposé ce temps de réflexion sur les évolutions financières des collectivités, était sans aucun doute d'organiser un moment d'échange démocratique entre les différentes sensibilités de leurs assemblées élues.

Il s'agit bien en effet d'un échange libre d'informations et de points de vue à l'issue duquel on ne vote pas. Situé dans les deux mois qui précèdent le vote du budget, il pourrait en influencer les grands axes ... En tout cas, si le budget n'était pas déjà arrêté et imprimé, comme il semble que ce soit le cas à Evreux

PPI, cela signifie Plan Pluriannuel d'Investissement.

On y décrit  les investissements prévus à moyen terme, placés sur un calendrier pluriannuel qui précise les dépenses et les recettes qui y seront affectées chaque année.

Il s'agit de projeter le budget de la ville sur les cinq à six ans à venir. C'est un outil de pilotage précieux, je devrais dire indispensable, qui de surcroît alimenterait utilement le débat d'orientations budgétaires. C'est aussi un formidable outil de démocratie locale qui informe la population des projets municipaux dans leur globalité, et non pas saucissonnés, au coup par coup, comme c'est le cas aujourd'hui. 

A Evreux, le document support du DOB est bien vide. Le maire se garde de donner à son conseil municipal des éléments d'analyse, leur préférant le silence ou la langue de bois.

Quant au PPI, il n'y en a pas du tout . Ce n'est pas faute de l'avoir réclamé chaque année. La chambre régionale des comptes en recommande d'ailleurs la construction depuis 2011 et elle vient de le recommander encore en 2017. Elle considère en effet que les tensions particulièrement fortes dans les finances de la ville nécessitent que l'on regarde loin devant et que l'on ne se contente pas d'une vision au jour le jour.

Il n'y a pourtant à Evreux ni PPI, ni volonté apparente de le construire.

Est-ce de l'insouciance ? Est ce le goût du risque, l'appel du vide ou une attraction morbide qui conduirait le maire à vouloir foncer, droit devant, tous feux éteints, par une nuit sans lune ?

J'ai peine à l'imaginer.

Est-ce alors de l'incompétence ? C'est difficile à croire. Les services de la ville ne manquent en effet pas de ressources.

Ne serait-ce pas plutôt le signe de désaccords profonds entre les membres de la majorité municipale et de tiraillements entre quelques graines d'Iznogoud* ?

La majorité donne l'image d'un groupe solidaire.

En conseil municipal, hormis le maire et les rapporteurs des délibérations, aucun des membres de cette majorité n'intervient jamais. Je les regarde parfois qui semblent s'ennuyer et qui attendent un signe du patron pour lever la main en chœur. Mais être uni à ce point, ce n'est plus vraiment de la solidarité, cela devient de la soumission... 

Au delà de cette façade donc, quelles querelles peut-il bien y avoir? Je ne sais pas, mais il y en a de sérieuses, sans aucun doute...Parce que s'ils étaient vraiment d'accord et solidaires entre eux, depuis le temps, il y en aurait un de PPI et Evreux ne s'en porterait que mieux.

 

 

*Iznogoud:  personnage créé par Goscinny et Tabary et qui complote pour devenir calife à la place du calife.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents